badge

badge [ badʒ ] n. m.
XIVe; mot angl.
Anglic.
1Féod. Insigne rond porté par un chevalier et sa suite.
2(Parfois n. f. ) Insigne métallique rond porté par les scouts, qui correspond à un brevet de spécialité. « J'ai déjà mes badges de bricoleur, de conducteur de locomotive, de terrassier, de nœuds, de code morse » (B. Vian).
3Insigne, porté à la façon d'une broche, signalant l'identité de la personne qui l'arbore, dans une réunion, un service public.
(1966) Insigne muni d'un dessin, d'une inscription humoristique ou revendicative, porté sur un vêtement. « Les musiciens de l'orchestre [...] avaient des badges à leurs chemises de couleurs criardes » (R. Masson). Adj. BADGÉ, ÉE .
Inform. Document d'identité codé, comportant des perforations ou une piste magnétique, permettant l'accès à certains locaux et éventuellement le pointage.

badge nom masculin (anglais badge) Emblème de scout indiquant une compétence particulière. Insigne rond, porté de façon apparente, qui signale l'identité du porteur ou manifeste ses opinions. Document d'identité plastifié, comportant des informations codées sous forme magnétique.

badge
n. m.
d1./d Insigne scout.
d2./d Insigne porté sur un vêtement à des fins publicitaires ou pour indiquer son appartenance à un groupe, à un service, son nom, sa fonction, etc. Syn. (Québec) épinglette et macaron.

⇒BADGE, subst.
I.— Subst. fém. [Chez les boy-scouts] Morceau de tissu de couleur ou insigne métallique cousu à l'uniforme et correspondant à l'ancienneté, au mérite ou à une spécialité (cf. LELOIR 1961) :
Chacun choisit et pousse la spécialité ou les spécialités qu'il aime : gabier, signaleur, botaniste (...). Comme chaque capacité est ici encore sanctionnée par un insigne et qu'un garçon est fier de porter un grand nombre de ces « badges », il n'y a pas à craindre un excès de spécialisation.
H. VAN EFFENTERRE, Hist. du scoutisme, Paris, P.U.F., 1947, p. 65.
II.— Subst. masc. Insigne rond porté généralement à la boutonnière, exprimant des opinions, des préférences, etc., ou bien permettant une identification très rapide (congrès, armée, etc.).
P. ext. Petit bijou de fantaisie. Robe de jeune fille ornée d'un badge (cf. Dict. 1 1971).
Rem. Attesté ds ROB. Suppl. 1970 et GILB. 1971 qui cite les syntagmes jeunes bardés de badges et port obligatoire d'un badge.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. [Début XXe s. d'apr. Lar. Lang. fr.]; 1947 subst. fém. scoutisme, supra; 2. 1966 (Le Figaro ds GILB. : Vous connaissez le badge? Cet insigne qui ne claironne plus seulement un sigle mais toute une phrase et qu'on met à la boutonnière pour exprimer ses haines, ses préférences, ses espoirs, ses états d'âme. Les premiers badges qu'on vit en France arrivèrent des États-Unis au moment de la campagne électorale du général Eisenhower [1952 ou 1956 ,,I like Ike``]. Depuis, le procédé a fait son chemin et aujourd'hui il déborde largement le secteur politique).
Angl. badge attesté en m. angl. au sens de « emblème, marque destinée à distinguer, un chevalier, une troupe armée » dep. ca 1350 (Alexander, 4180 ds NED), d'où son emploi dans la lang. commune comme marque d'une fonction, d'une appartenance à un groupe (1800, COLQUHOUN, Comm. Thames, XI, 328, ibid.); l'angl. est prob. à rapprocher de l'agn. bagey (1334, Grant Stafford, Eton Archives) auquel il est peut-être empr., d'orig. inc. (MED).
BBG. — GIRAUD-PAMART 1971. — LELOIR 1961.

badge [badʒ] n. m.
ÉTYM. Mot angl. (XIVe), « insigne d'un chevalier et de ses suivants », puis « insigne », « emblème »; 1897, in Höfler; 1862, in le Tour du monde 1867, 1, p. 283 (Alfred Erny, Voyage au pays de Galles) dans un contexte britannique.
1 (Parfois considéré comme n. f.). Insigne métallique rond, porté par les scouts, qui correspond à un brevet de spécialité sanctionnant une compétence particulière. || « J'ai déjà mes badges de bricoleur, de conducteur de locomotive, de terrassier, de nœuds, de code morse » (B. Vian).
1 Chacun choisit et pousse la spécialité ou les spécialités qu'il aime : gabier, signaleur, botaniste, cuisinier, traqueur, etc. Comme chaque capacité est ici encore sanctionnée par un insigne et qu'un garçon est fier de porter un grand nombre de ces « badges », il n'y a pas à craindre un excès de spécialisation.
H. Van Effenterre, Histoire du scoutisme, p. 65.
2 Insigne porté à la façon d'une broche, où est inscrit le nom de la personne qui l'arbore et permet son identification, dans une réunion, dans un service public, etc. || Badge de vendeur dans une exposition.
2 Deux femmes en blouse bleue, avec un badge « Prisunic », discutent en vitesse avant de reprendre leur travail.
Frantz-André Burguet, les Meurtrières, p. 26.
(1966). Insigne muni d'un dessin, d'une inscription humoristique ou revendicative, porté sur un vêtement. || Tee-shirt orné d'un badge.
3 Les musiciens de l'orchestre se démenaient, eux aussi avaient des badges à leurs chemises de couleurs criardes.
René Masson, Drugstore, p. 254-255.
3 Document d'identité codé, comportant des perforations ou une piste magnétique, permettant l'accès à certains locaux et éventuellement le pointage. || Il faut un badge pour entrer dans l'usine.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • badge — badge …   Dictionnaire des rimes

  • badgé — badge [ badʒ ] n. m. • XIVe; mot angl. ♦ Anglic. 1 ♦ Féod. Insigne rond porté par un chevalier et sa suite. 2 ♦ (Parfois n. f. ) Insigne métallique rond porté par les scouts, qui correspond à un brevet de spécialité. « J ai déjà mes badges de… …   Encyclopédie Universelle

  • badge — [bædʒ] n [Date: 1300 1400; : Old French; Origin: bage] 1.) BrE a small piece of metal, cloth, or plastic with a picture or words on it, worn to show rank, membership of a group, support for a political idea etc American Equivalent: button… …   Dictionary of contemporary English

  • Badge — (b[a^]j), n. [LL. bagea, bagia, sign, prob. of German origin; cf. AS. be[ a]g, be[ a]h, bracelet, collar, crown, OS. b[=o]g in comp., AS. b[=u]gan to bow, bend, G. biegen. See {Bow} to bend.] 1. A distinctive mark, token, sign, or cognizance,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Badge — des britischen Königshauses Windsor …   Deutsch Wikipedia

  • badge — [ bædʒ ] noun count * 1. ) a special piece of metal, cloth, or plastic, often with words or symbols on it, that you wear or carry with you to show your rank or official position: a police badge Employees should wear their badges at all times in… …   Usage of the words and phrases in modern English

  • Badge — 〈[ bæ̣dʒ]〉 I 〈n.; s, s [ dʒız]〉 ansteckbares Namensschildchen II 〈f.; , s [ dʒız] oder m.; s, s [ dʒız]; Her.〉 Abzeichen, Symbol im Wappen [engl.] * * * I Badge …   Universal-Lexikon

  • Badge — (b[a^]j), v. t. To mark or distinguish with a badge. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • badge — UK US /bædʒ/ noun [C] ► WORKPLACE a small piece of metal, plastic, cloth, etc. that you wear on your clothing to identify who you are, the organization you belong to, etc.: »A security guard checks each car, verifying that occupants have a… …   Financial and business terms

  • Badge — [bædʒ] das; s, s [...dʒiz] <aus engl. badge »Abzeichen, Kennzeichen«> Namensschildchen zum Anstecken …   Das große Fremdwörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.